Aller au contenu

Lettre ouverte pour demander la pose d’un revêtement cyclable sur l’ancienne voie ferrée entre Saint-Lizier et Saint-Girons

    Avec le prochain passage du Tour de France en Ariège, le Service des routes du Département est au petit soin pour assurer de bonnes conditionnements de roulement pour les coureurs de la Grande Boucle. Mais pour beaucoup d’habitant-es du Couserans, le vélo ne se limite pas à ce seul jour et iels le pratiquent et toute saison.

    Pour que le vélo du quotidien ne soit plus le parent pauvre de la grande famille du vélo, l’association a écrit une lettre ouverte (voir ci-dessous) aux représentant-es des autorités locales et départementales. Elle demande en particuliers de poser un revêtement en calcaire concassé sur l’ancienne voie ferrée qui surplombe la route D117 entre Saint-Lizier et Saint-Girons, probablement l’un des tronçons les plus dangereux d’Ariège pour les cyclistes.

    **********************************************************************************************

    Association des Cyclovallées du Couserans

    mairie de Saint-Lizier

    09190 Saint-Lizier

    Lettre ouverte à :

    Christine Téqui, présidente du Département d’Ariège et à l’ensemble des Conseillers départementaux

    &

    Jean-Noël Vigneau, président de la Communauté de communes Couserans-Pyrénées et maire de Saint-Girons, ainsi qu’aux Conseillers communautaires et Conseillers municipaux

    Saint-Girons, le 5 juillet 2024

    Le vélo, ce n’est pas seulement le Tour de France !

    Pour des aménagements en faveur du vélo du quotidien dans le Couserans.

    Madame la présidente du Département,

    Monsieur le président du Couserans-Pyrénées et maire de Saint-Girons

    Dans le Couserans comme ailleurs en Ariège, nombreuses sont les voix qui expriment leur amour pour le vélo. Des affiches, des autocollants, des événements, des campagnes d’information officielles clament haut et fort leur enthousiasme. Cet engouement se manifeste tout particulièrement lors du passage du Tour de France, mais il se dissipe le reste de l’année, pour se réduire à néant lorsqu’il s’agit du vélo du quotidien. Pourquoi celles et ceux qui pratiquent le vélo en toute saison pour aller travailler ou faire leurs courses sont-ils si peu considérés par les pouvoirs publics dont vous êtes à la tête ? Ils constituent les parents pauvres de la grande famille du vélo. Ils sont totalement délaissés des politiques publiques locales et départementales.

    En dessous des panneaux aux entrées de Saint-Girons, il est noté fièrement « Ville à vélo ». Mais qui circule un tant soit peu dans ses rues et sur ses boulevards ne peut que déplorer le peu d’espaces et d’attention accordés à la petite reine. Pourtant, il suffirait de pas grand-chose pour améliorer la vie des cyclistes du quotidien dans le Couserans ! L’exemple emblématique est certainement la liaison entre Saint-Lizier et Saint-Girons par la D117. La route est étroite, très fréquentée, elle longe un mur de soutènement. Le danger pour les cyclistes y est très élevé. Nous avons reçu de nombreux témoignages, notamment de travailleurs hospitaliers, qui se sont sentis menacés par le comportement dangereux de certains véhicules. Les vélos pourraient passer en toute sécurité par l’ancienne voie ferrée qui surplombe la route. Il suffirait pour cela de poser un revêtement de calcaire concassé, comme cela se fait sur les voies vertes. Son coût ne devrait pas être rédhibitoire. Cet aménagement pourrait être mis en place rapidement et permettrait de faciliter la liaison à bicyclette depuis Saint-Girons vers le CHAC et les zones commerciales de Saint-Lizier et Lorp.

    Les quelques responsables à qui nous avons soumis l’idée ont signalé comme obstacle l’absence d’homologation comme voie cyclable que constituerait un tel aménagement. En cas d’accident, les autorités qui l’auraient réalisé risqueraient de devoir assumer une part de responsabilité. Cynisme ou mépris ? Faut-il attendre un mort ou un accident grave sur la route actuelle pour que des mesures soient prises ?

    Le passage le 14 juillet du Tour de France à Saint-Girons suscitera une forte mobilisation de la population locale. Notre association a été invitée à participer aux festivités le 12 juillet pour marquer cette venue et nous y avons répondu positivement. Pour que la fête ne soit pas uniquement celle du Tour de France, mais celle du vélo dans son ensemble, nous vous demandons de vous engager également pour le vélo du quotidien en réalisant rapidement une liaison sécurisée entre Saint-Lizier et Saint-Girons sur l’ancienne voie ferrée. Nous savons les Services départementaux très réactifs, comme ils l’ont démontré en 2017 lors de la remise en état de la route du col d’Agnes emportée par un glissement de terrain, afin de permettre au Tour de France de passer.

    Nous comptons sur votre sens des responsabilités !

    Avec nos respectueuses salutations,

    la collégiale des cyclovallées du Couserans