Aller au contenu

Retour sur les réjouissantes randos vélo agriculturelles

    Vivre au rythme du vélo, telle était l’ambition des trois journées consacrées à la découverte d’initiatives agricoles locales. A chaque fois, nous avons eu la chance d’être accompagné-es par la musique envoûtante de Joris Ragel, artiste associé d’Art’cade qui effectue une tournée en Ariège à la seule force de ses mollets. Sans fausse modestie, nous estimons que le pari fut réussi.

    sur la route de Bonac

    v

    v

    Le premier dimanche, sous un grand soleil, nous nous étions donné rendez-vous à 9h30 devant le Magasin général d’Engomer dans le tourbillon du marché fermier du village. Pas facile de rassembler tout le monde pour partir ! Nous étions 15 adultes à nous lancer sur la route parfois pentue qui relie Bonac dans la vallée du Biros.

     v

     v

     v

     v

     v

    Là-bas, Elodie de la microbrasserie de La Petite Sibérie (désormais rebaptisée « Sibérie » pour de stupides questions de marque déposée) nous fait découvrir son antre, anciennement dévolue à la production de miel. La dégustation de bière et de limonade est d’autant plus appréciée avec 15 km de bonne montée dans les jambes.

    v

    v

    v

    v

    v

    v

    v

    Après le repas partagé, Joris Ragel présente son spectacle auquel assiste quelques habitant-es du coin. Au retour, nous sommes récompensé-es par une belle descente. On n’oublie pas de porter secours à Joris dont la monture à pédale a subi quelques avaries.

    v

    v

    v

    v

    v

    v

    v

    réparation « participative » de Bobby, le vélo cargo de Joris Ragel

    ***************************************************************

    v

    v

    Le dimanche suivant, toujours sous le soleil, départ de Saint-Girons pour la ferme de Carégaut, à Castelnau-Durban. Nous étions une vingtaine, dont quelques enfants, à pédaler sur les 20 km de l’agréable voie verte. Nous avions constaté lors du repérage que le revêtement était défectueux en certains endroits (nids de poule, pièces en bois pourries) et l’éclairage des tunnels déficient. Nous avions écrit au Département pour savoir si des travaux étaient prévus pour y remédier, mais nous étions sans réponse.

    v

    v

    v

    v

    C’est Samuel, l’un des quatre associés du GAEC de cette ferme productrice de tomme bio des Pyrénées, qui nous accueille. Après le pic-nic sorti du sac, le collectif saint-gironnais pour une sécurité sociale de l’alimentation propose une animation participative très réussie sur la question de l’alimentation afin de faire prendre conscience de l’influence de la catégorie sociale à laquelle on appartient.

    vv

    v

    Joris a ensuite fait son concert avec l’étable comme décor. Les veaux n’ont pas trop perturbé le spectacle.

    v

    v

    v

    v

    v

    *********************************************************************

    v

    Enfin le 14 mai était la visite la plus sauvage, dans la vallée reculée d’Estours, sur la commune de Seix. Nous étions 20 adultes et 10 enfants à nous élancer depuis Soueix jusqu’au jardin des Illées d’Orges où nous attendaient Sarah et Philippe, les fermiers arrivés depuis peu du Nord pour tenter d’apprivoiser les pentes raides de la montagne.

    v

    v

    v

    v

    v

    v

    Installé sur un plancher servant à recevoir une yourte, Joris Ragel a joué dans l’un des sites les plus somptueux de sa tournée. La brume et la forêt luxuriante donnaient au paysage des airs de jungle guatémaltèque.

    v

    v

    v

    v

    v

    Le ramassage collectif de balsamine, plante invasive venue d’Himalaya, fut malheureusement interrompue par une petite pluie froide qui nous fit rentrer plus vite que prévu à la maison. Mais nous nous sommes promis de revenir lors des chaleurs étouffantes de l’été pour profiter de la fraîcheur de la rivière virevoltante de l’Estours.

    v

    v

    v

    v

    v

    v

    v

    v

    v

    D’autres randos vélo sont elles prévues ? Pas pour l’instant, mais il se murmure que l’expérience pourrait être retentée, à voir quand. Si vous êtes intéressé-es à participer à leur organisation, n’hésitez pas à nous le faire savoir !

    v

    v

    v

    v

    Sarah et Philippe, du jardin des Illées d’Orge